Ostéopathe à Anglet et Biarritz

Noé PEAGNO - 06.85.93.55.45

Ostéopathie et approche tissulaire


Concept ostéopathique


Tout organisme est naturellement porteur de mécanismes d'autorégulation, nous permettant de lutter contre les infections (Système immunitaire), de réparer les tissus après un traumatisme (Cicatrisation) et d'équilibrer notre système nerveux et hormonal.

 En dehors des problèmes congénitaux, l'altération de l'état de santé est essentiellement du à des agressions d'origine interne ou externe.

  L'ostéopathie vise à soulager les symptômes du patient en identifiant et en traitant les anomalies mécaniques à l'origine du déséquilibre. L'objectif est de donner au patient les meilleures conditions possibles à une autorégulation, en raisonnant à partir de l'effet pour découvrir et traiter la cause.

 L’approche holistique de l’ostéopathe ne signifie pas sa toute puissance, il n’est jamais question d’avoir réponse à tout mais d’adopter une démarche réfléchie, pour une meilleure compréhension du déséquilibre et surtout la mise en place d’une thérapeutique adaptée.

 
Le diagnostic ostéopathique

 
Toute consultation ostéopathique s’organise autour d’une méthodologie précise, organisée et maîtrisée.

 Le diagnostic doit permettre à l’ostéopathe de comprendre comment le corps du sujet s’organise, ici et maintenant, et comment, à partir des éléments récoltés, il est souhaitable de le traiter.

 L'art du diagnostic ostéopathique est d'analyser les dysfonctions de la mobilité des tissus les plus perturbatrices, afin de faire un choix thérapeutique et ainsi répondre à la plainte du patient.


  • Le diagnostic tissulaire :


Selon Paul Chauffour : « l’énergie étant de la matière en mouvement, nous avons là le concept de base sur lequel repose le diagnostic dit tissulaire. L’ostéopathe identifie les restrictions de mobilité (Mouvement) d’une structure (Matière), c’est à dire la baisse du potentiel énergétique de celle-ci par la fixation tissulaire qui l’entrave. »
Le test tissulaire consiste donc à provoquer manuellement une mise en tension fasciale d’une structure, soit par traction, soit par pression, ou alors par la combinaison des deux.
La recherche de barrière motrice est le résultat d’un recrutement des résistances tissulaires dans les 3 plans de l’espace et qu’une pression de quelques grammes, accompagnée qu’une légère traction adaptée suffisent pour solliciter une réponse tissulaire.

 
Le traitement ostéopathique

 L'ajustement ostéopathique permet de rétablir la coordination et l'ordre des systèmes physiologiques par le biais de la restauration des mouvements perturbés. 


  • Le traitement tissulaire :

Les techniques d'ajustement sont douces.

Elles consistent à libérer les tensions tissulaires, jusqu'à la normalisation des mouvements de la zone traitée.

Ces manipulations correctives se font par compression progressive des tissus ou par "recoil".

Le "recoil" consiste à envoyer un message mécanique par une légère impaction des tissus, afin de créer une réaction neuro-tissulaire et ainsi normaliser les tensions au coeur des tissus conjonctifs.